COMMUNIQUÉ de l'Archevêque

Les abus sexuels dans l'Église

Communiqué de Mgr James, archevêque de Bordeaux,
suite à la remise du rapport de la CIASE
le mardi 5 octobre 2021

Le rapport de la CIASE présenté aujourd’hui nous bouleverse. Nous en éprouvons une grande douleur. C’est d’abord et surtout la douleur des personnes victimes d’actes qui les affectent durablement ; leur écoute, la lecture de leur parcours dramatique nous mettent devant une réalité odieuse et criminelle. La douleur des personnes victimes est aussi celle de leur entourage et de l’Eglise catholique en Gironde. J’ai honte devant ce scandale tellement contraire à l’Evangile du Christ.

Depuis quelques années, les évêques de France cherchent à nommer et traiter cette dure réalité des abus sexuels au sein de l’Eglise. C’est ainsi qu’ils ont voulu le travail de la commission présidée par Monsieur Sauvé. Ils ont mis en place, dans les diocèses, une équipe de veille pour accueillir et écouter les personnes victimes ; ils ont pris des mesures de prévention en formant les personnes (prêtres, séminaristes, laïcs) au contact avec les enfants et les jeunes ; ils créent un tribunal canonique national ; ils veulent contribuer à la reconstruction des personnes victimes, y compris financièrement ; ils envisagent la création d’un lieu de mémoire de ce qui s’est passé, pour que cela ne se reproduise plus. Et pour les auteurs de ces violences, ils veillent à ce que la justice se prononce quand c’est possible, en refusant de réduire les coupables aux actes répréhensibles qu’ils ont commis.

Les évêques de France ont reçu aujourd’hui un rapport important, fruit du travail de la CIASE. Je vais me retrouver avec eux à Lourdes début novembre pour notre Assemblée plénière. Ce rapport sera au programme de notre rencontre, de nos échanges et de notre travail. Aujourd’hui, en tant qu’Archevêque de Bordeaux, avec mes conseils et mes collaborateurs, nous avons besoin de temps pour lire, étudier ce rapport, et analyser ses propositions. Nous chercherons à perfectionner ce qui a déjà été mis en place dès 2001. Nous poursuivrons le travail avec une même détermination :aussi dure que soit l’épreuve, nous voulons l’affronter en vérité.

L’Eglise catholique est meurtrie et honteuse. Elle est décidée à combattre ce mal. Je ne veux cependant pas oublier dans cette épreuve, les prêtres, diacres, personnes consacrées et les personnes engagées dans l’Eglise qui vivent leur mission avec courage et dans le respect des personnes, à l’exemple du Christ. Au cours des derniers jours, ils ont entendu Sa parole : « Laissez les enfants venir à moi » (Mc 10, 15). Pour cela, ils veulent agir pour que notre Eglise soit une maison sûre pour tous, une communauté humble, fraternelle et vraie.

+Jean-Paul James

Le 5 octobre 2021

 

 

Voir le dossier sur le portail diocésain : https://bordeaux.catholique.fr/bdx/bordeaux/agir-et-echanger/lutter-contre-les-avus-sexuels-dans-leglise